Le toucher sensible

Le Toucher Sensible, également appelé « Toucher Authentique », est une technique pour soigner, relâcher et procurer du bien-être par le toucher. La Soignante, dans notre cas Doris Hornig, se met elle-même dans un état de relaxation profonde et le transfère au soigné par des mouvements bien adaptés : parfois avec des pressions plus fortes, mais dans la plupart des cas avec un toucher relativement doux.

La relaxation profonde, qui mène au sommeil ou un état très proche précédant le sommeil, constitue la finalité de ce toucher. Selon leurs témoignages, cette relaxation profonde se transforme en fraîcheur et énergie dynamique chez beaucoup de soignés, peu de temps après la séance. Maintes personnes sont déçues d’avoir « raté » la séance en s’endormant. Mais il est certain que le corps a tout de même reçu toutes les impulsions et informations importantes procurées par ce soin et a gâté le soigné avec la grande relaxation qu’apporte le sommeil.

Au fur et à mesure de la séance et d’un traitement plus long, le soigné apprend à lâcher prise de plus en plus vite et à se laisser porter par toutes les sensations du moment présent sans juger, évaluer et réagir. De plus en plus, il sait laisser agir la sagesse du corps, la sagesse de la vie.

Quand les mouvements volontaires sont effacés de plus en plus, – et c’est l’intention de cette approche-, le corps prend la régie et induit des mouvements. Ces mouvements sont dans une cohérence et harmonie complète entre le soigné et la personne qui soigne. Ce cas apparaît de l’extérieur comme une danse sur la table de massage.

La personne soignée apprend par cet état de relaxation profonde, au cours de la séance et dans la vie de tous les jours, à lâcher prise de plus en plus et à éviter les moments dans lesquels la régie volontaire représente un frein plutôt qu’une aide.

Il fait l’expérience d’un nouveau contact profond et unifiant avec son corps, et il peut se régaler de l’harmonie et grâce de ses mouvements, comme elles sont possibles seulement dans un tel état de l’abandon à la vie. C’est l’état d’une méditation profonde, quand les limites entre intérieur et extérieur se fondent et dans lequel nous sommes plutôt témoins qu’acteurs.

La plupart des soins se déroulent sur la personne habillée. Les vêtements doivent être légers et confortables afin de ne pas freiner les mouvements. Si la personne soignée le demande, les soins sont faits sur la peau avec très peu d’huile biologique et en couvrant les parties du corps pas touchées par un grand tissu léger. La dernière situation met en avant la sensation physique du toucher, tandis que la première favorise plutôt les effets psychiques et spirituels, donc la relaxation profonde et la connexion affective entre soigné et soignant. La dernière implique le transfert de chaleur humaine, dans un sens physique et en termes d’énergie.

Il y a la possibilité, que la relaxation profonde déclenche des émotions longtemps refoulées, par les larmes, les cris, des mouvements de la colère. Mais, ces cas sont très rares, car dans la plupart des cas, les émotions se dissolvent très harmonieusement, légèrement et sans grand impact extérieur.

Une musique douce peut accompagner la séance et soutient la bonne synchronisation entre soigné et soignant.

Dans la plupart des cas, une séance dure une heure : 5 minutes de préparation, 50 minutes du toucher et 5 minutes pour une sortie douce et harmonieuse. Pendant la première séance, la préparation dure un peu plus longtemps afin de fournir les explications sur la méthode. Sur demande, des séances de plus d’une heure peuvent également être envisagés.

Les séances d’une heure coûtent entre 20 et 40 heures, en fonction des revenus et de la situation financière de la personne soignée. Il est important pour nous que les difficultés financières n’empêchent pas le soin souhaité.

Presque toujours, les séances se déroulent dans notre cabinet, à proximité de Boulogne sur Gesse, sur une table de massage. Si nécessaire et aidant, elles peuvent être faites sans la moindre difficulté sous d’autres conditions, par exemple assis sur un fauteuil roulant (pour exemple dans un EPHAD ou Maison de Retraite ou à domicile), assis sur une chaise (par exemple dans le cadre de salons bien-être) ou allongé sur un lit (à domicile ou dans une institution). Ces séances spécifiques sont à accorder et préparer avec notre soignante Doris Hornig.

Au début, il est recommandé de prévoir plusieurs séances à des intervalles d’une à deux semaines, pour habituer le corps et l’esprit à cette approche du toucher. Si les intervalles sont plus long, il y a un risque de recommencer à zéro à chaque séance, sans ressentir une progression. Par la suite, la fréquence dépend seulement des envies, des engagements et des attitudes du soigné, les séances pouvant être fréquentes ou plus rares. Tout est possible car l’organisme habitué à cette manière du toucher entre vite dans l’état souhaité, même après une longue pause.